Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PrÉSentation

  • : le blog crocus
  • : chercheuse de trésors
  • Contact

Bienvenue

outils webmaster
compteur

vous êtes le: FreeCompteur.comème curieux

Recherche

21 juin 2010 1 21 /06 /juin /2010 09:21

Tersiphone corvina

en créole : Vev

en anglais: Seychelles Paradise Flycatcher

Ce gobe-mouche ou oiseau du paradis est une espèce très rare que nous avons eu la chance d'observer et photographier difficilement lors de notre séjour à La Digue.

Les mâles ont un plumage entièrement noir d'où leur nom de Veuve , nom incongru, j'en conviens,  pour un mâle!

DSC03825

Les plumes centrales de la queue sont très longues et retombent gracieusement  donnant une impression de fragile  balancier à cet oiseau aux pattes courtes.

DSC03893

Le bec et le contour de l'œil sont d'un bleu pâle chatoyant. L'œil est noir.

La femelle , à qui le nom aurait pu correspondre le mieux en suivant les règles du français , est très différente du mâle.

 

veuve femelle

Elle n'a de noir que la tête; le dos est brun;le ventre blanc.

Les plumes de sa queue restent modestes en comparaison au mâle.

 

Leur alimentation est basée essentiellement sur la chasse en plein vol d'insectes ou glanés sur des feuilles.

Le chant qui nous permet de les repérer bien avant de les voir dans la forêt correspond à un sifflement ascendant "pli pli pli pli" .

Le cri d'alarme quant à lui est un son plus sec "zweet".

Cette espèce endémique des Seychelles est sérieusement en danger d'extinction.On compte moins de 200 individus, essentiellement rassemblés sur l'île de La Digue .

Ils sont très sensibles aux activités humaines .

Une réserve leur a été dédiée sur l'île mais sera-t-elle suffisante face à la pression croissante et de plus en plus rapide de l'extension humaine sur cette île très touristique?

Partager cet article
Repost0
31 août 2009 1 31 /08 /août /2009 10:09
Sur ce petit îlot de 2 km², D'avril à octobre  viennent se reproduire plus de 2 millions de Sternes fuligineuses(sooty tern).
La colonie mange à elle seule plus de 20 tonnes de poissons par jour!

le cri habituel resemblerait à un "wittt-i-wiiit".
le cri d'alarme :"krowwwww!"
Deux sons  bien audibles dans le film suivant:
un émis par un adulte très contrarié car j'approche de sa couvée et l'autre par les adultes de la colonie occupés à me surveiller dans les airs au plus près de ma tête!



Au sein de la colonie , le niveau de décibels atteint est très impressionnant.
Les couples ont un territoire précis qui donne une impression de rangement géométrique vue d'un promontoire.


Les oeufs sont pondus à même le sol et possèdent un camouflage  tout comme l'oisillon .



Partager cet article
Repost0
28 août 2009 5 28 /08 /août /2009 19:56
Aldabrachelys elephantina
A.Dussumeri
Dipsochelys dussumieri
Geochelone gigantea

En créole: torti d'terre

Les tortues géantes sont visibles sur de très nombreuses îles de l'océan Indien.
Leur présence actuelle  à ces endroits est due à l'Homme qui l'utilise comme animal d'agrément.

On pense qu'originellement ,avant la venue de l'Homme,  la colonisation de ces îles a pu se faire par les adultes.
En effet , ces tortues flottent et peuvent vivre plusieurs jours sans se nourrir; la dissémination s'est faite par les courants marins.

Plusieurs espèces ont été décrites mais il semblerait que des analyses génétiques confirment une provenance commune proche des tortues actuelles d'Aldabra ,île des Seychelles,au nord de Madagascar.
Une bataille d'experts  sur leur véritable nom scientifique est d'actualité.


A l'arrivée des Hommes sur les îles Seychelles , la tortue géante a servi inévitablement de garde -manger.Ses oeufs ont été systématiquement détruits par les prédateurs accompagnant l'Homme ,provoquant l'extinction de ces animaux mis à part sur l''île  d'Aldabra protégée car isolée .


La différence entre le mâle et la femelle n'est pas évidente avant l'âge de 20 ans.
Le mâle possède un plastron ventrale concave , alors que celui de la femelle un plastron plat.(allez les soulever pour voir!!!)
Cette différence anatomique a son explication lors de l'accouplement...


tortue géante
envoyé par crocusse.


une tortue peut vivre très très longtemps :Esmeralda sur l'île de Bird Island semblerait tenir un des records mondiaux :environ 228 ans!!!!

Notons aussi que  la tortue géante a été sans doute l'inspiratrice d'un célèbre constructeur de voitures françaises... :-)

Un truc à connaître si par inadvertance vous avez laissé trainer vos orteils sur leur passage!

Partager cet article
Repost0
21 août 2009 5 21 /08 /août /2009 19:54

Seychelles:sur l'île aux oiseaux...




























Partager cet article
Repost0
16 août 2009 7 16 /08 /août /2009 16:03
 *LES CASCADES

Sur l’île de Mahé ,aux Seychelles, on peut trouver un lieu proche de l’idée de ce qu’un européen se fait de l’île des Robinsons du Sud.



C’est à Port Glaud sur la côte nord-ouest de l’île qu’il faudra aller à la rencontre des Waterfalls (cascades).


L’idéal est sans doute de se garer près de l’église de Port Glaud et de prendre à pied le premier chemin au nord de l’église.





Pour les "aventureux" à 4 roues , le chemin est praticable en voiture mais étroit , pentu et en lacet. Il aboutit à un petit parking où vous accueillera un « Watch Dog » :un gardien qui relèvera votre numéro de immatriculation et qui s’assurera ainsi que rien ne vous ai  arrivé sur le parcours des chutes. (l’accès n’est pas payant) .

Après une maison en ruine , on aborde un sentier qui entre dans la forêt , la vraie, celle qu’on dû voir les premiers explorateurs de l’île.


 Le parcours sera court et on aboutit rapidement à la chute d’eau et sa vasque à l’eau accueillante.



Là , baignade et plongeons ( attention aux rochers) sont tentants. Un coin vraiment pittoresque où le temps s’arrête au bord de la vasque d’eau douce
.
Partager cet article
Repost0
4 août 2009 2 04 /08 /août /2009 15:59
*Nous revenons à la maison

Comment expliquer cette sensation ...de revenir à la maison!

Quand on voyage , souvent une impression de déracinement (temporaire) nous colle au creux de l'estomac...
impression légère sans doute mais qui marque le fait que notre "chez nous" est loin et que nos habitudes sont bousculées en bien ou en mal.





Ici ,  aux Seychelles , c'est une sensation de bien être qui s'installe tout de suite...comme quand vous poussez la porte de votre maison après un long voyage!


Une partie de votre famille vous attend avec impatience, vous retrouvez vos repères  en moins de temps qu'il ne  faut pour le dire:odeur mouillée de la forêt tropicale ,accent chantant des seychellois ,paysages en camaïeu de bleu et de vert ,roucoulement des tourterelles coco, battements lourds et alanguis  des chauve-souris,bonzour de l'épicier...




Tout est familier alors qu'en fait tout est exotisme.

 Cette chance nous la devons à cette grande amie qui nous héberge à nouveau et qui nous a ouvert sa maison, sa famille comme si nous étions sa propre  fratrie.
Partager cet article
Repost0
18 juillet 2009 6 18 /07 /juillet /2009 13:15

 

 

Un retour chez soi ou une fête et pourquoi pas les deux.

Sur ce bout de terre granitique et corallienne, j’y ai laissé un peu de moi.

J’y retourne non pas pour le récupérer mais pour le visiter , le cajoler , m’en imprégner .

Et quand je serais plein de lui , je repartirais avec sans doute le même déchirement et la même douceur de vivre qui me collera quelques semaines encore sur la peau.

Zoli pays , nou ala

 

Partager cet article
Repost0
17 août 2008 7 17 /08 /août /2008 10:31

Aux Seychelles, sur l'île de Mahé, on peut grimper sur la plus haute montagne (le Morne 905 mètres) par la route du Sans souci .




































Le dépaysement est garanti...fini les plages de sables blancs, les eaux turquoises et les cocotiers, place à la forêt luxuriante dominée par l'Albizia.



Arrêtez vous à la Mission pour prendre de la hauteur et voir l'île sous un autre angle.


Une  ambiance particulière règne en ce lieu...c'est d'abord le silence qui vous surprendra , un silence serein, éthéré comme s'il était retenu par les branches moribondes des Sandragons, gardiens des lieux.




































Une page de l'histoire seychelloise s'est enracinée là...
voilà ce que j'ai pu traduire d'un panneau explicatif.
A noter: ma traduction n'est peut être pas si fidèle que çà et donc pour plus de rigueur je vous mets à la suite la version originelle!!!

j'ai intercalé dans ce texte (en couleur noire) mes recherches sur l'esclavage dans l'océan indien qui sans occulter le rôle important des européens dans ce commerce honteux  montre une autre  facette peu connue:l'esclavage dans le monde arabe.



Sur le promontoire du Capucin , le plus haut des montagnes de Mahé , sur la route du Sans Souci –Port Glaud existe un endroit  où il y a un siècle bourdonnait activité et résonnait bavardages et chants.

C’est Venn’s Town , maintenant plus connu sous le nom de Mission.

La mission était une école établie en 1875 par l’église missionnaire de Londres pour s’occuper et éduquer les enfants d’esclaves libérés par la marine britannique.




Bien que l’esclavage ait été aboli par loi dans les colonies britanniques en 1834, cet antique trafic était encore en plein essor dans plusieurs parties du monde et notamment dans l’Ouest de l’océan Indien.





carte des routes maritimes de la traite d'esclave











Pour arrêter ce commerce de chair humaine , plusieurs mesures furent prises par le gouvernement britannique avec notamment un traité signé avec le sultan de Zanzibar.


The Sultan of Zanzibar, Seyyid Bargash Bin Said ( 1888),












De nombreuses mesures diplomatiques n’eurent aucun effet.

Le bras de fer de la marine britannique fut maintenu pour supprimer toutes les activités esclavagistes sur mer comme sur les côtes.

Ce fût une dure tâche jusqu’à ce que la marine construise de petites embarcations appelées Pinnaces pour intercepter les navires négriers le long des côtes est-africaines et arabiques.


Le HMS Black Joe tirant sur El Amirante après 31 heures de poursuite.
originellement  un bateau négrier capturé par la Navy, le Black Joe était un des plus rapides et un des plus glorieux bateaux de l'escadron africain de la Marine Royale qui écumait les mers d'Afrique de l'Est pendant 59 ans.
La Marine Royale libéra 150 000 esclaves africains et mis un teme au commerce international d'esclave.


Ces pinnaces étaient sur le pied de guerre tous les jours. Leur mission consistait à libérer les esclaves.

Toutes les fois qu’un bateau négrier était appréhendé , les esclaves étaient débarqués à Aden , Bombay, Maurice ou aux Seychelles.

Les Seychelles étaient un lieu privilégié pour plusieurs raisons notamment  pour son climat sain.

Aux Seychelles, tous les esclaves bien constitués étaient embauchés sur les plantations et les enfants étaient éduqués et soignés par la Mission.




A cette période , les montagnes étaient recouvertes d’une forêt luxuriante et seule une piste accidentée reliait la Mission à Victoria.

Ces enfants étaient souvent sans parent car leur famille avait  été décimée lors de leur capture par les Arabes.





Venn’s Town n’a jamais hébergé plus de 100 enfants en même temps.

En plus de l’éducation habituelle, comprenant l’Anglais et l’étude de la Bible, les enfants s’exerçaient au travail du bois, des arts et au ramassage  du caco qui poussait sur la Mission.

Plusieurs illustres personnes visitèrent la Mission.

Parmi eux Mr Barkley dont sa femme décrivit leur visite dans son livre « From the tropics to the north sea ».

En 1883,Marianne North , célèbre artiste et botaniste y passa quelques temps.


peinture de Marianne North: venn's Town











Beaucoup d’enfants sans nom ou au dialecte incompréhensible , ont hérité d’un nom comme British , Bristol, Marlborough , Baker etc …

Ce qui explique que beaucoup de nos familles d’origine africaine possèdent des noms anglais.

Néanmoins , ils transmirent un peu de leurs coutumes  comme leur connaissance des plantes , les gris-gris et les danses traditionnelles.

Aujourd’hui , il n’y a pas de barrière de couleur , de classe ou d’ethnie aux Seychelles. En moins d’un siècle, les populations aux cultures différentes se sont soudées autour d’une nouvelle nation : des seychellois avec une culture seychelloise.

L’ensemble du territoire de la Mission est maintenant un monument historique dans un  Parc National.

Tout ce qui s’est passé un jour ici , enseveli parmi les racines , les tombes et les ruines, représente les racines de nombreux seychellois.  

 



Ruines de la mission
 

On a promontory at Capucin , high up in the hills of Mahé on the Sans Souci/Port Glaud road, is an aera which over a century ago buzzed with activity and rang with chatter and songs.

This was Venn’s Town , so named after a church Missionary Society official, but now more popularly known as Mission,Mission was a settlement and school established in 1875 by the Church Missionary Society of London, to care for and educate the children of slaves freed by the British Navy.

 

Although slaverywas abolished by law in the British colonies in 1834, this ancient traffic was still in full swing in many parts of the world including the western Indian Ocean.To halt this trade in human flesh, the most sordid in human history various measures were taken by the British Governement including a treaty with the Sultan of Zanzibar.Most diplomatic measures failed to have any effect.The iron fist of the British Navy was unleashed to suppress the activities of slavers directly at sea and on the coasts.It was a hard task, since the Navy had to operate small sailing craft called Pinnace to intercept the slave ship along the East African and Arabian coasts.

These pinnaces were often away from the warship for days and weeks.Their mission was to turn slaves into free man.

Whenever a slave ship was caught the slaves were taken to Aden , Bombay, Mautitius or to the Seychelles.seychelles was favoured as better site for several reasons including its benign climate.

In Seychelles alla able-bodied slaves were apprenticed to plantation and the children were educated and cared for at the Mission settlement.In those days, the mountains were covered with lush forest and only a rough track led to settlement from Victoria.

These children were not taken away from thei parents.They often had no family as their families had been split up when the Arabs originally captured them.

Venn’s Town never held more than 100 children at any time.Besides the usual education, which included the English and Bible study, the children were trained in woodwork, arts and cocoa were grown at the Mission.

Many official and illustrious people visited the settlement .Among them Mr and Mrs Barkley, the Civil Commisioner and his wife who described her visit in her books « From the tropics to the North sea ».

In 1883 Marianne North, a celebrated artist and botanist spent some times there aspects.

Many children having no names or whose language could not be understood were given names like British, Bristol, Marlborough, Baker etc, a reason why many of our families of African origin have anglicized surnames.Nevertheless they retained some of their folklore such as herbalist, gris-gris and traditional dances.

Today there are no colour, class or ethnic barriers in the seychelles.In less than a century the people have welded themselves and their various cultures into a new nation the Seychellois with Seychellois culture.The whole area of the Mission is now a historical monument in a national park.A day spent there can be very rewarding since the roots of many seychellois lie buried among the roots, graves and ruined buildings

Partager cet article
Repost0
7 août 2008 4 07 /08 /août /2008 08:58

Cela fait deux ou trois jours que mes souvenirs sont tournés vers les Seychelles.Et plus paticulièrement vers Bird Island, cette île loin de tout , hors du temps , des humains et de la société de consommation.
A la date anniversaire de notre départ, beaucoup d'images mais aussi beaucoup de sensations me reviennent en mémoire.
j'ai retranscris tout cela sur mon blog :"là où le temps n'existe pas...".
Ayant beaucoup de mal à mettre des mots sur mes ressentis , je me suis inspirée de citations de personnes ayant eu plus de compétences que moi,à ce niveau là.

Et c'est là que commence les coïncidences:

Avant-hier, je tombe par hasard sur ce film...





Un film que j'avais vu et revu à l'âge de 10 ans...ou comment vivre sur une île déserte , échoué mais avec un minimum de confort (quand même!).












Rien à voir avec "Seul au monde" avec Tom hanks!!Qui donnerait la chair de poule même à  Daniel Defoe, auteur du vrai Robinson Crusoé .
(tiens !autre coïncidence c'est le titre d'un article récent d'Ovive!)

Enfin hier,un calepin dans sa main , je rencontre un journaliste qui me demande:
"Si vous partiez sur une île déserte , quels sont les trois objets que vous emporteriez avec vous?"

J'ai d'abord ri  me demandant en quoi çà pouvait intéresser les lecteurs d'un journal de savoir çà.
Ensuite j'ai trouvé la coïncidence  étrange.
C'était une question que je me posais depuis un moment même si elle était formulée autrement:
Serais-tu capable de tout claquer pour partir sur une île déserte?

Je me suis retrouvée bien embarrassée pour répondre ayant les deux questions qui se télescopaient dans ma tête.

Heureusement Bluedragon qui était à côté de moi , bondissait ,débordant de réponses ...et on en a conclu qu'un couteau suisse , une trousse de secours et une moustiquaire (luxe à part entière) serait un bon compromis.

On a abandonné l'idée du feu (bluedragon sait en faire depuis notre séjour en Ariège comme les hommes préhistoriques!si!si! bientôt des photos à l'appui), de la canne à pêche (çà doit être faisable d'en fabriquer une sur place), de la console de jeu (par manque d'énergie!!!)

Le soir en racontant tout cela à Mr crocus, il me rétorque: "ah bon! tu ne m'emporterais pas , moi, sur ton île déserte!!!!"

heureusement que le journaliste avait parlé d'objets!...m'en suis bien sortie sur ce coup là! :)))

Et puis après tout à mon tour de vous poser la question:

Et vous, si vous partiez sur une île déserte, quels sont les trois objets que vous emporteriez avec vous?"

Partager cet article
Repost0
4 août 2008 1 04 /08 /août /2008 22:41

Le paradis n'est pas sur terre,mais il y en a des morceaux.
Jules Renard





Marcher au paradis ou dans l'eden, Ô tentation:accorde-moi une seconde pour succomber.
Kate Bush





























Certains moments de notre vie ressemblent à une éclipse où ni l'espoir ni le desespoir n'ont de poids.
Hafid Aggoune





























Le bonheur ne s'écrit pas , il est comme les étoiles filantes:celui qui ne le voit pas ne le verra jamais.
Hafid Aggoune


Pour ces 365 jours passés et les mêmes à venir...
Bientôt...
Partager cet article
Repost0